• JC

REFORME DES RETRAITES


Le chef de file des députés LR Damien Abad demande dans un courrier adressé au Premier ministre d'accélérer les travaux de la conférence de financement sur les retraites, pour qu'elle rende ses conclusions avant l'examen de la réforme en première lecture à l'Assemblée le 17 février.


"Demander aux députés de se prononcer sur un projet de loi d'une telle ampleur sans connaître son financement serait inédit, affaiblirait nécessairement le débat public et serait contraire à l'intérêt des Français", estime le président du groupe LR à l'Assemblée, dans ce courrier daté de mardi.


"Afin que nos concitoyens puissent être informés de manière éclairée et que les droits du Parlement soient respectés, nous demandons que la conférence de financement rende ses travaux avant le début de la discussion dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, soit le 17 février prochain", souligne-t-il.


Les conclusions de la conférence de financement "devront être intégrées à la discussion parlementaire de manière à pouvoir débattre d'un projet de loi complet et non pas amputé de l'intégralité de son volet financement", réclame encore M. Abad.


Eric Woerth, président (LR) de la commission des Finances, a exhorté sur Radio Classique le gouvernement à présenter "un texte complet", avec "la nouvelle organisation" du système proposée "et le financement".


Car "sur le financement il n'y a rien", a-t-il déploré, et le texte "est tellement pas complet que quand on veut entrer dans les détails, on est renvoyé à des ordonnances, donc c'est très obscur, très opaque".


Samedi, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé le retrait provisoire de l'âge pivot de 64 ans de la réforme des retraites, une mesure qui avait cristallisé l'opposition des syndicats réformistes (CFDT, UNSA...) par ailleurs favorables à la création d'un nouveau système de retraite universel par points.


Et il a appelé les partenaires sociaux à participer à une conférence sur l'équilibre et le financement des retraites, chargée de remettre ses conclusions "d'ici à la fin du mois d'avril".


Ce calendrier permettrait de les prendre en compte avant le vote du projet de loi en seconde lecture le cas échéant.


Edouard Philippe "pense" que cette conférence proposera une mesure d'âge, car "je ne vois pas comment sinon on pourrait arriver à l'équilibre financier en 2027", a-t-il expliqué mardi lors des questions au gouvernement

0 vue
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale